« page précedente Guide des violences

QUE FAIRE SI VOUS ÊTES VICTIME DE VIOLENCES CONJUGALES ?

SIGNALEMENT EN LIGNE DE VIOLENCES SEXUELLES ET SEXISTES, cliquez sur le lien suivant :

https://www.service-public.fr/cmi

Au moment des faits, appelez le 17 Police-Secours et si besoin le 15 SAMU
Puis dès que possible rendez vous au commissariat ou à la gendarmerie et consulter un médecin.
Sachez qu’en situation de danger, vous avez le droit sans vous mettre en tort de :

  • Quitter le domicile conjugal et de vous réfugier chez votre famille, amis, voisins, à l’hôtel…
  • Emmener avec vous vos enfants
  • Emporter vos documents (carte d’identité, livret de’ famille, carte de séjour….)

Mais attention vous devez signaler votre départ à la police ou à la gendarmerie !

Rendez vous chez un médecin ou au service d’urgence de l’hôpital afin de faire constater les traces de coups, les blessures, les traumatismes psychologiques.
Demandez au médecin de vous établir un certificat médical précisant le nombre de jours d’ITT (Incapacité Totale de Travail) et ce, même si vous ne travaillez pas (une personne retraitée, étudiante, mineure, demandeur d’emploi peut avoir une ITT contrairement à une idée faussement répandue).
Vous pouvez ensuite porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie en vertu de l’article 222-12-6° du code pénal si les violences dont vous avez été victime ont entraîné une incapacité totale de travail (ITT) supérieure à 8 jours ou en vertu de l’article 222-13-6° si votre incapacité est égale ou inférieure à 8 jours voire inexistante.

Dans tous les cas, contactez le CIDFF afin d’être accompagné au mieux dans vos démarches et recevoir un soutien psychologique dans les plus brefs délais.

39 19 VIOLENCES FEMMES INFO

Le numéro national d’écoute téléphonique et d’orientation à destination des femmes victimes de violence

Le 3919 « Violences Femmes info » est, depuis le 1er janvier 2014, le numéro national de référence d’écoute téléphonique et d’orientation à destination des femmes victimes de violences (toutes les violences, violences conjugales, violences sexuelles, mariages forcés, mutilations sexuelles féminines, violences au travail), de leur entourage et des professionnels concernés. Anonyme, accessible, gratuit depuis un poste fixe ou mobile en métropole, comme dans les départements d’outre-mer, ce numéro national garantit une écoute, une information, et, en fonction des demandes, une orientation adaptée vers les dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge.

Ouvert 7 jours sur 7, du lundi au vendredi de 9 heures à 22 heures, les samedis, dimanches et jours fériés de 9 heures à 18 heures.

Le fonctionnement de ce numéro, géré par la Fédération Nationale Solidarité Femmes et soutenu par le ministère chargé des droits des femmes, s’appuie sur un partenariat avec les principales associations nationales agissant pour l’égalité femmes/hommes, pour les droits des femmes et luttant contre les violences sexistes et sexuelles qui leur sont faites, soit : l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, l’association Femmes solidaires, l’association Voix de Femmes, le Centre national d’information des droits et des familles, le Collectif féministe contre le viol, la Fédération Nationale du Groupe pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles Féminines, des Mariages Forcés et autres pratiques traditionnelles néfastes à la santé des femmes et des enfants et le Mouvement français pour le planning familial.

Le 3919 assure un premier accueil pour toutes les femmes victimes de violences sexistes. Lorsque c’est nécessaire, il oriente vers les associations nationales ou locales partenaires, les mieux à même d’apporter la réponse la plus adaptée.